Stan Lee Paradis


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 TAXI DRIVERS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JTR
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 48
Localisation : dans le 49000 maine et loire
Date d'inscription : 25/01/2009

L' identité Secrete
Pouvoir: sans pouvoir
Sexe: Homme
Facteur de Reussite:
350/350  (350/350)

MessageSujet: TAXI DRIVERS   Sam 20 Juin - 15:07

TAXI DRIVERS




Taxi Driver est un film de 1976 écrit par Paul Schrader et réalisé par Martin Scorsese. Il remporta la Palme d'or du Festival de Cannes de 1976. Le rôle principal, un chauffeur de taxi new-yorkais, est tenu par Robert De Niro.


Taxi Driver
Réalisation Martin Scorsese
Acteurs principaux Robert De Niro
Jodie Foster
Albert Brooks
Harvey Keitel
Leonard Harris
Peter Boyle
Cybill Shepherd
Scénario Paul Schrader
Musique Bernard Herrmann
Photographie Michael Chapman
Production Julia Phillips
Michael Phillips
Société de distribution Columbia Pictures
Budget 1 300 000 $ (est.)
Durée 113 minutes
Sortie 8 février 1976
Langue(s) originale(s) anglais
Pays d’origine États-Unis



Résumé
Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.
Travis Bickle (interprété par Robert De Niro), un jeune homme du Middle West a récemment été démobilisé des marines. Il en ressort une personnalité déséquilibrée et un individu refoulé, en marge de la société. Souffrant d'insomnie, il décide de prendre un travail de chauffeur de taxi à New York et se porte volontaire pour un travail de nuit. Bickle passe son temps libre à regarder des films pornographiques dans des cinémas sordides, et à rouler sans but dans son taxi.

Bickle est horrifié par la décadence morale qu'il pense voir autour de lui, et quand Iris, une prostituée de douze ans et demi (interprétée par Jodie Foster), monte une nuit dans son taxi, il devient obsédé par l'idée de la sauver, malgré le total désintérêt de la jeune fille.

Bickle est obsédé aussi par Betsy (interprétée par Cybill Shepherd), une assistante du sénateur de New York. Au bout de quelques rencontres et après quelques cadeaux, elle accepte un rendez-vous dans un cinéma miteux où, contre son plein gré, elle va voir un film pornographique. Au bout de dix secondes de film, elle quitte la salle, dégoûtée.

Bickle décide d'assassiner le sénateur. Il échoue et s'en prend au proxénète d'Iris (interprété par Harvey Keitel). Il le tue, mais est lui-même grièvement blessé dans l'assaut.

Un bref épilogue termine le film et montre la belle Betsy montant à nouveau dans le taxi de Bickle et le félicitant pour son acte de bravoure. Les parents d'Iris le remercient également par courrier pour avoir sauvé leur fille.




Interprétations de la fin du film
Certains ont pu voir dans la scène finale la rêverie romantique d'un Bickle mourant, tandis que d'autres y voient une fin réelle et positive. Malgré les divergences d'interprétation, le film s'achève de manière harmonieuse, sur la thématique de la rédemption, qui est une des quêtes principales de tant de personnages chez Scorsese.

La fin du film peut également avoir une signification négative pour certains : après que Travis dépose Betsy, il part et regarde soudainement dans son rétroviseur. Ce mouvement brusque peut être perçu comme le fait que Travis n'a pas évolué spirituellement et reste le même personnage que par le passé.




Distribution
Robert De Niro (VF : Maurice Sarfati) : Travis Bickle
Cybill Shepherd (VF : Danielle Volle) : Betsy
Peter Boyle (VF : Jacques Deschamps): Wizard
Jodie Foster (VF : Joëlle Fossier) : Iris Steensma
Harvey Keitel: (VF : Daniel Gall) : « Sport » Matthew
Leonard Harris (VF : Jean-François Laley) : sénateur Charles Palantine
Albert Brooks (VF : Bernard Murat) : Tom
Martin Scorsese (VF : Jean-Pierre Dorat): l'homme qui regarde sa femme à travers la fenêtre
Diane Abbott: l'ouvreuse



Les critiques de l'époque
Taxi Driver a été un succès financier, et gagna la palme d'or au Festival de Cannes en 1976. Il a été nommé pour quatre Academy Awards, y compris pour celui du meilleur film.
Bernard Herrmann, compositeur réputé pour son travail avec Alfred Hitchcock, travailla sur Taxi Driver. La musique du film fut la dernière sur laquelle il travailla avant sa mort. Le film lui est d'ailleurs dédié.
Quelques critiques ont déclaré que ce film a été le premier à mentionner les conséquences de la guerre du Viêt Nam sur les soldats qui y ont combattu.




Autour du film
C'est tout d'abord Robert Mulligan, réalisateur de Du silence et des ombres, qui fut pressenti à la réalisation, ainsi que Jeff Bridges pour le rôle de Travis Bickle. Brian De Palma fut également intéressé par la réalisation de ce film. Mais le scénariste Paul Schrader insista pour que Martin Scorsese et Robert De Niro se retrouvent derrière et devant la caméra[2].
L'acteur Rock Hudson devait jouer le rôle du sénateur Charles Palantine, mais refusa à cause de son engagement sur la série McMillan and Wife.
Afin d'alléger le budget du film, le réalisateur et Robert De Niro acceptèrent de diminuer leur salaire. Celui de l'acteur descendit à 35 000 dollars, alors qu'on lui proposait cinq fois plus pour jouer dans le film Un pont trop loin réalisé par Richard Attenborough[2].
C'est Robert de Niro qui a improvisé la fameuse réplique - selon un exercice d'acting de son professeur de Drama, Stella Adler : « C'est à moi que tu parles ? D'ailleurs, il n'y a que moi ici » ou en VO « You talkin' to me ? Well, I'm the only one here ! ». De Niro se serait inspiré pour cette réplique de Bruce Springsteen, qu'il a vu en 1975 lors d'un concert au Roxy de Los Angeles, s'adressant de dos à la foule en liesse par un « You talkin' to me? »

À l'époque du tournage du film, la scène de la tuerie était considérée comme excessivement forte. Même aujourd'hui, elle conserve une puissance émotionnelle indiscutable. Afin d'obtenir un classement acceptable du film par la censure, Scorsese atténue les couleurs dans cette scène, pour rendre le sang moins visible.
Caméo : Martin Scorsese apparaît dans le film, une première fois comme client de Travis Bickle, puis une seconde fois, furtivement, lors d'un plan panoramique[3].
On peut voir aussi apparaître la compagne de De Niro, Diahnne Abbot, comme ouvreuse d'un cinéma porno. De même pour Mme Catherine Scorsese, mère du réalisateur, où elle apparaît sur la photo, découpée d'un journal, des parents d'Iris[3].
Avant le tournage, Robert De Niro a travaillé douze heures par jour dans un taxi afin de se préparer pour son rôle. Il a aussi étudié la maladie mentale.
La scène où Jodie Foster et Harvey Keitel dansent dans l'appartement est improvisée et n'apparaît pas dans le script.
À cause de son jeune âge (14 ans), Jodie Foster n'a pas pu faire certaines scènes explicites. C'est sa sœur Connie, âgée de 21 ans, qui l'a doublée.
Lorsque l'un des producteurs, Tony Bill, a envisagé de faire le film, il a envoyé le script à Al Pacino dans l'espoir qu'il accepte le rôle principal. Pacino a refusé.
La production voulait d'abord Farrah Fawcett dans le rôle de Betsy.
Paul Schrader a écrit le scénario de Taxi Driver en cinq jours. L'histoire est en partie autobiographique. Vivant à Los Angeles, il avait été rejeté par sa copine. Pendant des semaines, il a fréquenté des cinémas pornos et développé une obsession morbide pour les armes à feu.
Le compositeur Bernard Herrmann est mort avant la sortie du film. Celui-ci lui est dédié.
La fille avec qui Jodie Foster a préparé son rôle apparaît dans le film comme son amie dans la rue.
Le restaurant où les chauffeurs de taxi se réunissent était un véritable restaurant où les cabbies se donnaient rendez-vous. Appelé Belmore Cafeteria, il était situé au coin de la 28e Rue et de Park Avenue South. Il a été démoli depuis.
La maison où habite Iris est le 226 13e Rue à Manhattan. En 1988, le New York Times indique que deux jeunes filles qui se penchaient à la fenêtre de cette adresse sont tombées dans la rue, se tuant sur le coup.
Lorsque Travis regarde la télévision et lui donne un coup de pied, c'est une scène des Feux de l'amour qui y passe. Il s'agit d'une conversation entre Brock Reynolds et Jill Foster à propos de l'amour que Brock porte à Jill et de l'amour de celle-ci pour le beau-père de Brock.
La coiffure mohawk de De Niro n'est pas réelle car il lui restait des scènes à jouer avec ses cheveux. Le maquilleur Dick Smith lui a collé un capuchon approprié sur la tête.
Le film a été très critiqué pour sa violence. Pourtant, quatre personnages seulement sont tués : le Noir qui fait une attaque à main armée dans le magasin, le proxénète, le mafioso et le portier.




Palmarès
Palme d'or au Festival de Cannes 1976
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cachou

avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : normandie
Date d'inscription : 22/07/2005

MessageSujet: Re: TAXI DRIVERS   Dim 21 Juin - 16:54

vu revu rerevu rererevu et rererererevu ... et d'ailleurs si j'allais le revoir lol! lol! lol! lol!
un film culte, je ne possède en DVD que les films que j'adore et celui-là je l'ai à la maison, c'est dire !

_________________
j'aime les cachou c'est fou...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
TAXI DRIVERS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REQUETE] Drivers GamePad MSI BGP100
» tijuana taxi 1/24
» [2007] Taxi 0-22
» Le chauffeur de taxi
» Emilie Simon : Hep taxi ! (La Deux 04/08/2007)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stan Lee Paradis :: Cinéma , Series et Dessins Animés :: Parlez nous des autres films-
Sauter vers: