Stan Lee Paradis


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LE GOLEM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JTR
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 48
Localisation : dans le 49000 maine et loire
Date d'inscription : 25/01/2009

L' identité Secrete
Pouvoir: sans pouvoir
Sexe: Homme
Facteur de Reussite:
350/350  (350/350)

MessageSujet: LE GOLEM   Sam 26 Mar - 21:09

LE GOLEM



Le Golem est un être humanoïde, artificiel. Il est fait le plus souvent d’argile et peut être animé momentanément de vie par l’inscription sur son front (ou sur sa bouche) d’un mot extrait d’un verset biblique.
Dans la culture hébraïque, la première apparition du terme « golem » se situe dans le livre des Psaumes : « Je n’étais qu’un Golem et tes yeux m’ont vu. » Le Golem est alors un être inachevé, une ébauche.
Dans la Kabbale, c’est une matière brute sans forme ni contours alors que dans le Talmud le Golem est l’état qui précède la création d’Adam.



Mais la légende du Golem qui a pris le plus d’importance est celle venue tout droit de la Kabbale (doctrine juive) et qui est apparue au Moyen-Age simultanément en Provence, dans le Languedoc et en Espagne.
Le Golem est né d’une attente, d’un espoir que les juifs avaient pour tenter de résister aux persécutions et de survivre au temps des croisades. Alors ils créèrent d’un commun accord cette arme terrible mais incontrôlable que fut le Golem. Pour cela, ils devaient pétrir d’argile rouge une statue humaine à peu près de la taille d’un enfant de 10 ans. Lorsqu’ils inscrivaient sur le front de la créature le mot « Emeth » ou « Emet » qui signifie « Vie ou vérité » aussitôt la créature vivait et devenait un esclave docile pour celui qui l’avait créé, pouvant accomplir les plus durs travaux. Le seul inconvénient était que le Golem grandissait avec une grande rapidité devenant dans bien des cas une sorte de géant.
Si au départ le Golem est apparu comme une sorte d’esclave, au 17ème siècle celui-ci devient une sorte de héros nationaliste et le symbole de la défense juive. C’est même la seule figure légendaire d’importance que le judaïsme ait transmise à son environnement européen. Pourtant, c’est une créature imparfaite puisqu’elle est dépourvue d’âme et de parole et qu’elle a la fâcheuse habitude d’échapper au contrôle de celui qui lui a donné la vie…

Le mot « Golem » apparaît une seule fois dans la Bible et s’écrit « Guimel » en hébreu ce qui signifie « Matière informe ». Ses caractéristiques varient un peu selon les époques mais dans la plupart des cas c’est un être fort dont la puissance est associée à l’élément terre. Il est généralement muet, au fil des jours il croît en taille et en pouvoir de destruction. Il est à souligner également que le terme de Golem signifie également « idiot, abruti » ce qui laisse supposer qu’il n’a qu’une très faible intelligence.



Selon la légende, le premier a l’avoir conçu est le Rabbin Loew, nommé Maharal de Prague. Son souhait aurait été de défendre sa communauté. Il aurait donc donné vie à un Golem en inscrivant le mot « Emeth » sur son front et en introduisant dans sa bouche un parchemin sur lequel était inscrit le nom de Dieu.
Pour tuer un Golem, il suffit d’effacer la première lettre du mot inscrit sur son front ce qui donnerait le mot « Meth » qui signifie « Mort ». Ainsi le Golem reprendrait son stade initial : une masse de terre glaise.
Certains racontent que le Rabbin est mort par son Golem, qu’il a été écrasé par sa masse grandissante. La légende veut également que ce soit Dieu qui ait demandé au Maharal de créer un « second Adam ». Une autre légende prétend encore que le corps de ce premier Golem serait toujours à la disposition de la communauté juive et entreposé dans la Genizah (l’entrepôt des vieux manuscrits hébreux).
Selon toutes ces légendes, pour faire un Golem il faut de l’argile ou à défaut une terre ou un support de bonne qualité (pierre, bois, fer, chair…). Il faut maîtriser la prononciation des mots hébreux et effectuer une marche circulaire en récitant 221 formes d’alphabet secret.
Une fois la créature constituée il faut inscrire le mot « Emeth » sur son front. Ensuite on peut lui demander toutes sortes de choses, des plus anodines au plus tragiques mais bien souvent le Golem est utilisé pour se venger de quelqu’un, pour l’assassiner car le Golem ne possède pas d’âme au contraire de l’homme, il peut alors tuer sans remord ni culpabilité.
Le Golem si au départ réagit docilement et simplement aux désirs de son créateur, à mesure qu’il grandit il devient de plus en plus envahissant et destructeur, donc dangereux pour tous ceux qui l’approchent. En ce sens il est vivement conseillé à son créateur de le détruire en effaçant la première lettre du mot « Emeth », encore faut-il être à la hauteur de son front pour le faire…
Une légende raconte qu’un Rabbin nommé Ben Levi, créa quatre Golems en même temps afin qu’ils creusent au sein de sa maison un souterrain de mille pas de longueur dont il avait besoin pour cacher ses trésors et ses livres, à la veille d’une perquisition dont il avait été secrètement averti. Quand le travail fut terminé, le Rabbin se trouva vite embarrassé par la présence de ses Golems toujours plus envahissants. Il fit alors preuve de ruse pour s’en débarrasser : en effet il ordonna respectivement aux Golems de s’agenouiller pour renouer les lacets de ses sandales et ainsi se retrouvant à la hauteur de leurs fronts il put effacer la fameuse lettre.
Le Golem peut être actif autant de temps que son créateur l’aura décidé, excepté le jour du Shabbat où celui-ci ne doit avoir aucune activité comme les autres créatures de Dieu. C’est pourquoi chaque Vendredi, le Rabbin doit ôter de sa bouche le parchemin sur lequel est inscrit le nom de Dieu et si par mégarde il oublie de le faire, le Golem se met alors à dévaster le ghetto.



Etant donné les difficultés et dangers qui peuvent survenir suite aux méfaits de telles créatures, on peut alors s’interroger sur l’utilité d’une telle création. Pour certains, il s’agit de construire une sorte de Messie vengeur et destructeur. Pour d’autres fabriquer un Golem c’est démontrer sa puissance en défiant Dieu et en tentant de maîtriser les énergies et les pouvoirs complexes qui donnèrent le jour à Adam dans la Genèse. En ce sens, il est intéressant de rapprocher la création du Golem à l’obtention de la pierre philosophale dans le grand œuvre des alchimistes.

De nombreuses œuvres sont inspirées directement ou indirectement de ce cette légende. C’est le cas du Frankenstein de Mary Shelley, du Golem des frères et sœurs Murail, (auteurs de littérature jeunesse), du Golem de Gustav Meyrink, de Fantasia de Walt Disney (avec l’apprenti sorcier), du Folklore Yiddish où plusieurs troupes de théâtre juives jouaient des adaptations de la toute première légende du Golem, du cinéma allemand du début du 20ème siècle avec le cinéaste Paul Wegener et son film « Der Golem, Wie er in die welt kan » en 1914 puis en 1920, du film « Le boulanger et l’empereur et l’empereur des boulangers » de Martin Fric en 1951. Du Golem de Louis Pauwels en 1967, du film d’animation « Innocence » de Mamoru Oshie sorti en 2004, d’un épisode de la série X-Files (Saison 4), du Golem 13 qui est un ennemi des San KU Kaï ,d’un soldat de Freezer appelé Golem dans la série Dragon Ball Z ou encore dans « Pieds d’Argile » l’un des romans des Annales du Disque-Monde de Terry Pratchett qui met en scène des Golems qui créent eux-mêmes un Golem pour en faire leur Roi…Pour ne citer que ceux-ci.

Plusieurs jeux de rôles médiévaux et fantastiques mettent également en scène des Golems dont par exemple « Donjons et Dragons ».

Dans la majorité de ces œuvres, le Golem symbolise la peur des hommes face à leurs créations comme par exemple le rejet occidental des robots humanoïdes. Mais de manière plus complexe, le Golem suggère finalement le destin lié de l’homme à son invention. Ce n’est pas un simple instrument qui prolonge l’homme, il est une part intégrante de son être puisque celui-ci doit son existence à la main dont il est issu et qui peut, à tout instant, le détruire, le ramener à la poussière dont il est extrait.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JTR
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 48
Localisation : dans le 49000 maine et loire
Date d'inscription : 25/01/2009

L' identité Secrete
Pouvoir: sans pouvoir
Sexe: Homme
Facteur de Reussite:
350/350  (350/350)

MessageSujet: Re: LE GOLEM   Mer 13 Avr - 21:37

personne ne connait?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JTR
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 48
Localisation : dans le 49000 maine et loire
Date d'inscription : 25/01/2009

L' identité Secrete
Pouvoir: sans pouvoir
Sexe: Homme
Facteur de Reussite:
350/350  (350/350)

MessageSujet: Re: LE GOLEM   Mer 11 Mai - 21:52

apparament non

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE GOLEM   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE GOLEM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Custom Spectre Myth Cloth Rock du Golem
» Cellule de reflection: Golem de fer
» Timkanpy, Golem noctambule ! \o/
» le golem vivant
» [éditeur]Les éditions P'tit Golem

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stan Lee Paradis :: on discute de tous?? :: Histoires, Contes et Légendes-
Sauter vers: